Salades

Crupaccio Carmin -L’antioxydante-

carmin_2Comme ces blagues courtes qui garantissent le meilleur de l’humour ( C’est Toto qui va. Ouais, il va.), notre recette ne va pas s’étendre. T’as vu.

Mieux, elle va se résumer en 3 ingrédients qui vont vous révolutionner le palais. Le secret? Le dosage, et le contraste des saveurs.

Cela faisait quelques temps que je voulais tabler sur une petite entrée crue plus osée qu’un bol de carottes râpées.

Armez-vous donc d’une assiette et d’un économe : ça va tâcher les doigts.

carmin_3

Par personne :

  • 50 grammes de betterave crue
  • 6 framboises de taille moyenne
  • 1 cuillère à café rase de cumin moulu
  • 1 cuillère à café de sésame ( en décoration, et pour tout dire, complètement facultatif)

-Épluchez votre betterave, puis, à l’aide de votre économe, découpez des lamelles assez fines, comme des tagliatelles.

-Coupez vos framboises en deux, à la main, pour maintenir les grains entiers. et mélangez les à vos lamelles de betterave crue. Gardez une framboise entière pour le dessus.

-Saupoudrez uniformément le cumin moulu sur votre betterave.

-Décorez de grains de sésames.

Et. C’est. Tout. C’est tellement tout que ça en serait presque ridicule.

Cette salade, toute petite, toute délicate, toute simple cache en fait un redoutable pouvoir : en plus d’être surprenante en bouche, elle est également riche en flavonoïdes apportés aussi bien par la framboise que par la betterave crue. Ces flavonoïdes sont des antioxydants qui neutralisent les radicaux libres et préviennent de certaines maladies telles que cancer, vieillissement tissulaire, maladies chroniques… Vitamines A, B, et C seront également de la partie, ainsi que le fer (liste non exhaustive). Le cumin vient grossir les rangs des B et C par-dessus le marché. La betterave, abusez-en. Le cumin est également un excellent antispasmodique!

Donc misez les yeux fermés sur ce petit crupaccio de Betterave/Framboises/Cumin. En plus d’être une salade gorgée de vie, et de vitamines, elle épatera par ses contrastes!

NB : Pour les obsédés de la vinaigrette, allez-y avec parcimonie!