Une libre-airie à Croix-Rousse

Plus je passe du temps à Croix-Rousse, plus je suis convaincue par l’intelligence culturelle de ce quartier. Ayant vécu dans différents coins de Lyon (et même Villeurbanne), j’ai suffisamment battu le pavé  pour faire une comparaison objective, et je reste persuadée que Croix-Rousse est le quartier le plus humain, le plus audacieux, le plus engagé et le plus bigarré de la ville des Gaules.

Ce matin, en revenant de mon marché -le rituel du samedi ne se corne point-, je suis passée devant la rue d’Ivry pour rentrer chez moi. Et là, comme dirait notre bon vieux Jack :
« Que vois-je ? Que vois-je ?
Du rouge du bleu du vert
Que vois-je ?
Initiative libraire! »

librairie 039
Bon, j’ai modifié le dernier vers, mais on peut dire que pendant quelque secondes, l’euphorie a saisi mon cœur tout mou. De loin, je n’ai évidemment pas compris l’idée, hein, je croyais qu’on avait installé une maison de poupée sur la grille, vous voyez ?

Et donc, en m’approchant un peu, j’ai pu constater l’ampleur de la brillante invention : une libre-airie ( je porte l’entière responsabilité de ce terme foireux mais diablement fidèle) dans une malle, où les livres ne satisfaisant plus leurs maîtres vont trouver refuge pour patiemment glisser vers d’autres mains. Ainsi, Dostoïevski et ses Frères Karamazov attendaient-ils d’agrandir une autre famille, Le Petit Paumé pleurait qu’on le retrouve, La Rêveuse d’Ostende de Schmitt prie qu’on la reloge. 1984 de George Orwell, Les Catilinaires de Nothomb -non, je ne suis pas fan de Nothomb mais j’aime analyser son écriture et sa psychologie- et Y a-t-il du café après la mort de Vichnevetskaïa ont-ils fini chez moi, en échange de trois momies qui soupiraient sur mes étagères et qui reprendront vie ailleurs.

librairie 043

Les Mots s’font la Malle venant à peine d’arriver, elle se garnit timidement, mais je ne saurais que trop vous inviter à lancer l’idée dans votre quartier (et à remplir cette malle-ci!), Lyonnais de souche ou d’adoption! Que la culture libre se partage! Reste à enquêter sur l’identité des Malleurs…

Les Mots s’font la Malle
Rue D’ivry
Parc Guylaine Gouzou-Testud
69004 Lyon

librairie 051

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s