Risotto au pourpier, aux pleurotes et aux pistaches

pistache 017

Bien que la chaleur ces temps-ci me pousse plus volontiers vers de la Crusine, je ne peux me passer de deux plats, en été : la soupe -si, si-, et le risotto. Mes racines italiennes ressortent comme elles peuvent.

Avant, donc, une divine glace crue à la cerise dont la recette ne sera pas évoquée ici ( pas le sujet du jour, et je débute dans la crème glacée), je me suis délectée d’une éphémère assiette de risotto pourpier, pleurotes et pistaches. Le crew des P.

Le pourpier, cette sorte d’extra-terrestre au passé glorieux, m’est apparu un jour de marché. On me vanta ses atouts santé ( Oméga 3 qui, avouons-le, est LE nouveau chouchou marketing, vitamines diverses, A, B1,B2 surtout et entre autres, C et E, mais aussi fer, magnésium, cuivre…) qui, évidemment, se révèlent en consommation crue. J’ai tenté avec succès une salade de légumes/fruits crus ( pourpier, pois frais, pois plats, fraises, betterave, haricots plats, levure de bière, sauce soja et huile de colza et graines de sésame ) mais le grand défi du jour était de cuisiner le pourpier, cette plante rampante qui pousse facilement, pour la beauté du goût et l’amourrrr de l’arrrt.

pistache 059

Ma première bouchée de pourpier m’avait laissé un arôme léger de concombre dans la bouche, les feuilles acidulées lâchant une note infime chlorée. Cuit, le pourpier se rapprocherait de l’épinard chinois.

Pourpier et risotto sonnaient bien à l’oreille, à condition de ne pas les laisser seuls dans la même cour. Aussi, j’invitai deux autres têtes d’affiche, afin que chacun joue sa carte et fasse pétiller mon dimanche midi. Cette recette est simple et goûteuse, je vous invite à l’essayer bien vite!

pistache 045

Avant toute tentative de risotterie, un petit conseil… La veille de votre recette, plongez deux à trois branches de basilic citronné dans une petite bouteille d’huile d’olive vierge ( 3 branches par 250 ml). Si vous préférez voir en plus petit, prenez une demi-branche pour 7 cuillères d’huile environ.

pistache 088

Pour 2 personnes :

  • 150 grs de riz rond
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’Olive au basilic citronné
  • 1 oignon
  • 3 feuilles de basilic citronné
  • 1,5 cuillères à soupe de tamari
  • 8 pleurotes
  • 10 pistaches salées
  • 40 gr de pourpier (feuilles et tiges fines uniquement)
  • 1 pincée de poivre
  • de l’eau (aléatoire, en fonction du niveau)

 

-Retirez les pistaches des coques. Frottez pour ôter la majorité de la peau. Concassez grossièrement 5 pistaches, gardez les 5 autres entières.

-Dans une casserole, coupez un quart de l’oignon en petits morceaux et versez deux cuillères d’huile d’olive. Attendez que l’oignon sue, puis ajoutez le riz, remuez jusqu’à ce que les grains de riz soient bien enrobés d’huile (2 à 3 minutes environ). Prenez garde à ce qu’il ne brûle pas.

-Ajoutez votre cuillère à soupe de tamari, de l’eau à niveau, puis ajoutez vos 3 feuilles de basilic que vous laisserez infuser pendant 10 à 12 minutes dans l’eau de cuisson. Remuez.

pistache 075

-Ajoutez de l’eau dès réduction de votre bouillon, surveillez bien que le fond de la casserole n’attache pas.

-Environ 7 minutes avant la fin de la cuisson de votre riz, versez deux cuillères d’huile d’olive dans une poêle et coupez l’oignon qui reste en dé.

-Faites quelques allers-retours, puis versez votre pourpier, vos pleurotes et vos pistaches, laissez fondre le pourpier, dorer légèrement les pleurotes en veillant bien à ne pas brûler les oignons. Ajoutez une cuillère à café de tamari et votre pincée de poivre.

pistache 106

-Égouttez votre riz, servez, et ajoutez la garniture répartie équitablement -je vous vois venir-.

pistache 114

Bon appétit, et à bientôt!

pistache 107

Publicités

4 commentaires

  1. Ca a l’air à tomber par terre ! Quelle est la consistance du pourpier une fois cuit ? Et par quoi on pourrait remplacer les pleurotes ? (non parce qu’en Islande si on trouve des champignons de Paris c’est déjà pas mal).

    Super recette, super photos. Bravo !

    1. Bonjour Lyznore 😉 -hahaha-
      Alors la tige est un peu ferme, les feuilles rappellent vraiment la salade cuite ou l’épinard, le pourpier est un peu mucilagineux (très peu, hein, mais je me dois de le préciser). Si tu n’as pas de pleurotes, je te conseille le pois plat. Il faut le blanchir un peu avant pour qu’il ne soit pas trop cru. M’est avis que, pour plus de facétie, tu peux même remplacer tes 4 pleurotes par de la figue (une figue par personne coupée en 4 et trempée 10 minutes dans l’eau bouillante avant de la mettre dans la poêle!)
      Merci de tout cœur en tout cas! Bise!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s